Show simple item record

dc.contributor.authorHaidara, Faty
dc.date.accessioned2020-08-25T09:03:34Z
dc.date.available2020-08-25T09:03:34Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.other20M159
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/3888
dc.descriptionThese d'exercice : Médecine : Bamako : 2020
dc.description.abstractLe Psoriasis est une dermatose inflammatoire chronique et récurrente survenant chez des individus génétiquement prédisposés. L’intervention de facteurs locaux et généraux pouvant déclencher ou pérenniser le mécanisme est une accélération considérable du renouvellement épidermique. Nous avons réalisé une étude de douze mois sur la qualité de vie chez les cas de psoriasis à l’Hôpital de Dermatologie de Bamako. Il s’agissait d’u étude transversale descriptive. L’inclusion reposait sur les critères cliniques et histologiques. Les cas présentant des lésions suspectes mais dont le diagnostic n’est pas tranché ont été exclus de l’étude. Au cours de la période d’étude 106 cas de psoriasis ont été recensé sur 24000 consultations soit une fréquence hospitalière de 0,44%. Parmi ces cas recensés 54 ont été inclus. Le sexe masculin représentait 70% des cas, l’âge moyen était de 37 ans, les extrêmes de 6 à 85 ans. Les sujets mariés représentaient 38% de l’effectif. Les comorbidités associées à la maladie étaient essentiellement l’état anxio-dépressif (31cas/54), l’HTA (12 cas/54), l’obésité (6 cas/54), dyslipidémie (3 cas/54), diabète et asthme (2 cas/54) ; et l’hépatite B et VIH (1 cas). La maladie a entrainé un handicap chez 37 malades et un arrêt de travail chez 6 malades. Le psoriasis n’a eu aucun retentissement familial chez nos malades, seulement 7 malades ont avoué s’isoler du fait de la maladie. Dans notre étude, 5 malades ne partagent pas le repas familial, 10 malades se disaient stigmatisés par les autres, 11 malades ne participent pas aux cérémonies familiales en raison de la maladie. La majorité de nos malades sont satisfait de l’accueil des soignants et de leur attitude envers eux. La qualité de vie chez les malades psoriasiques est multifactorielle et ne dépend pas que de la sévérité. Une étude multicentrique sur un grand nombre de population est nécessaire pour étayer la question.fr_FR
dc.language.isofrfr_FR
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectPsoriasisfr_FR
dc.subjectQualité de viefr_FR
dc.subjectDermatologiefr_FR
dc.titlePsoriasis et qualité de vie à l’Hôpital de Dermatologie de Bamakofr_FR
dc.typeThesisfr_FR


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record