Show simple item record

dc.contributor.advisorDiango, Djibo Mahamane
dc.contributor.advisorDembélé, Aladji Seidou
dc.contributor.authorAbdoul Djamal, Moukaila
dc.date.accessioned2019-03-19T00:19:03Z
dc.date.available2019-03-19T00:19:03Z
dc.date.issued2015
dc.identifier.other15M242
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/882
dc.description.abstractEvaluer la technique de l'APBchez les patients lors de la campagne de chirurgie de masse de la cataracte au CHU IOTA. PATIENTS ET METHODES : Il s'est agit d'une étude descriptive avec collecte rétrospective des données dans un contexte de chirurgie de masse programmée. Elle s'est déroulée sur une période de 10 jours allant du 20 au 31 octobre 2014 dans le service d'anesthésie réanimation du CHU IOTA. RESULTATS : Nous avons réalisé 512 APB sur 534 patients admis au service d'anesthésie lors de la campagne de chirurgie de masse de la BID. Le sexe masculin a prédominé dans 52,5% des cas. Les patients âgés de 60 ans et plus ont été majoritaires dans 58% des cas. L'hypertension artérielle a été le seul antécédent médical rencontré avec un pourcentage de 59,5 %. La prémédication a été administrée chez 98,6% des patients.L'oeil gauche a été le plus opéré avec 52,7% des cas. L'anesthésie péribulbaire a été réalisée selon la technique classique de DAVIS et MANDEL. Elle a été réalisée avec succès chez la plupart de nos patients mais avec quelques difficultés chez certains enfants (1,6%) qu'il a fallu rassurer avec un contact verbal adapté. La lidocaïne 2% a été la drogue la plus utilisée, soit 50,4% des cas. L'association lidocaïne 2% + bupivacaïne 0,5% dans 49,6% des cas. La dose de 6cc en injection inferieure, a suffi en 10 minutes pour obtenir un bloc de qualité dans la majorité des cas (79,70%.). Les événements indésirables observés ont été des malaises associées à des crises toni-cloniques et des pertes de connaissance, soit 1,2% des cas. Aucun cas de décès péri anesthésiques n'a été observé dans notre série. CONCLUSION : l'APB reste un geste courant en anesthésie ophtalmologique. Sa réalisation selon la technique classique de DAVIS et MANDEL est simple, facile et rapide à mettre en oeuvre et ne nécessite pas le recours à des techniques anesthésiques ou de monitorages complexes. Elle trouve une place privilégiée dans notre contexte de chirurgie de masse programmée à cause de son caractère simple et sa facilité de réalisation.
dc.format50 p.
dc.subjectCataracte
dc.subjectAnesthésie
dc.titlePlace de l'anesthésie péri-bulbaire (APB) dans la chirurgie de masse de la cataracte au Mali, cas du programme de la Banque Islamique du Développement'


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record