Show simple item record

dc.contributor.advisorBalique, Hubert
dc.contributor.advisorSangho, Hamadoun
dc.contributor.authorDakouo, Ouroubè Gilles
dc.date.accessioned2019-03-19T00:17:12Z
dc.date.available2019-03-19T00:17:12Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.other14M214
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/627
dc.description.abstractCette thèse s'inscrit dans le cadre de la recherche sur le management des systèmes de santé. Elle conduit à la formulation d'un plan communal de développement sanitaire, devant mettre à la disposition des maires et professionnels de santé des formations sanitaires de première ligne et un premier document de référence pour élaborer celui de leur commune. Elle concerne la commune de Kourouma dans le cercle de Sikasso où travaille avec succès le même médecin de campagne depuis 23 ans. Elle devra permettre à toute commune qui le souhaite d'y trouver l'exemple nécessaire à l'élaboration de son propre plan. Après avoir procédé à l'état des lieux, elle a poursuivi le processus de planification en passant par ses différentes étapes que sont successivement le choix des priorités, la formulation des buts et des objectifs, la présentation des stratégies, les modalités de mise en oeuvre et l'identification des moyens nécessaires. Elle a débouché sur une étude de faisabilité basée sur une simulation des comptes réalisée grâce à un logiciel approprié, aboutissant à la présentation du compte prévisionnel de résultats et des coûts unitaires de production des soins. Cet outil utilisable par tout planificateur sanitaire a permis d'estimer qu'au cours des 5 ans du futur PRODESS 2014-2018, le coût annuel des activités retenues passera dans le plan de 87 à 152 millions de FCFA, tous programmes et toutes charges confondus, tandis que le montant des subventions devant être versées pour assurer l'indispensable équilibre des comptes des CSCOM passera de 42 à 73 millions de FCFA, soit entre 48 p.100 et 52 p.100 du coût total. Rapporté à la population de la commune de Kourouma qui est actuellement de 16 500 habitants, ce coût passera alors de 5 000 à 7 700 FCFA par personne et par an, soit entre 21 p.100 et 27 p.100 de l'ensemble des dépenses de santé par habitant et par an du Mali. Ce travail a permis de mettre un accent particuliers sur (i) les difficultés rencontrées pour obtenir les données nécessaires à la réalisation d'un état des lieux complet, dont dépend la qualité du processus de planification, (ii) la nécessité pour l'Etat de formuler de façon claire, exhaustive et précise la stratégie générale et les différentes stratégies spécifiques devant être mises en oeuvre dans l'ensemble du pays, et notamment au niveau le plus périphérique, afin de donner aux directeurs des CSCOM les indicateurs nécessaires à l'élaboration de leur plan, (iii) l'importance des subventions, qui doivent être attribuées à chaque CSCOM dans le cadre de la
dc.subjectProgramme de santé
dc.subjectPlan communal
dc.subjectDéveloppement sanitaire
dc.titleContribution à l'élaboration d'un plan communal de développement sanitaire : exemple de la commune rurale de Kourouma (Cercle de Sikasso


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record