Show simple item record

dc.contributor.advisorLy, Fatimata
dc.contributor.advisorMinta, Daouda Kassoum
dc.contributor.authorDiallo, Kalilou
dc.date.accessioned2019-03-19T00:17:11Z
dc.date.available2019-03-19T00:17:11Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.other14M207
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/621
dc.description.abstractIntroduction/Objectifs : La leishmaniose cutanée est une anthropozoonose due à un protozoaire flagellé, transmise à l'homme par la piqûre d'un insecte appelé phlébotome. Au Sénégal, les premiers foyers d'endémie ont identifiés en 1933 et la maladie y sévit sous le mode endémo-épidémique. Dans le service de dermatologie de l'IHS de Dakar (Sénégal), malgré la relative fréquence des cas de leishmaniose cutanée diagnostiqués, aucune étude suffisamment documentée n'a été faite à ce jour. Le but de ce travail était de faire le point sur le profil actuel de la leishmaniose dans ce service. Méthode : Il s'agissait d'une étude descriptive portant sur des données rétrospectives récoltées de Janvier 2003 à Décembre 2013 dans le service de dermatologie de l'IHS de Dakar (Sénégal). Les données épidémiologiques, cliniques et paracliniques ont été recueillies et analysées avec le logiciel Epi Info version 6.04. Résultats : Au total, 87 cas de leishmaniose cutanée ont été colligés: 65 hommes (58 p.100 ) et 47 femmes. L'âge moyen des malades était 24,59 plus ou moins 17,83 (9 mois—75 ans). Sept (7) formes cliniques étaient retrouvées dont les plus fréquentes étaient : forme ulcéro-crouteuse [n égal 23 ; 46 p.100 ], forme pseudo-sporotrichosique [n égal 9 ; 18 p.100 ]. Les lésions étaient essentiellement localisées au membre supérieur chez 32 patients (64 p.100 ), au membre inférieur chez 17 patients (34 p.100 ). Le nombre moyen de lésions par malade était de 2,6 plus ou moins 1,86 (1—9). Sur 31 malades, la recherche de corps de Leishman était positive chez 7 soit un taux de positivité de 22,58 p.100, Le pic de survenue de la maladie correspondait au mois de juillet-août. La majorité des malades provenaient des régions de Matam ([n égal 14 ; 32,55 p.100 ], Tambacounda [n égal 12 ; 27,90 p.100 ], Fatick [n égal 6 ; 13,95 p.100 ] et Thiès [n égal 4; 9,30 p.100 ]. Le délai moyen de guérison pour les cas favorables était de 3,22 plus ou moins 1,92 semaines, (1-9). Conclusion : Ces résultats méritent d'être renforcés par d'autres études plus larges prenant en compte l'ensemble du pays afin de préciser la prévalence de la leishmaniose au Sénégal et sa cartographie
dc.subjectLeishmaniose cutanée
dc.titleProfil Épidémiologique, Clinique, Thérapeutique et Evolutif : à propos de 87 cas recensés dans le service de dermatologie de l'Institut d'Hygiène Sociale de Dakar


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record