Show simple item record

dc.contributor.advisorBa, Hamidou Oumar
dc.contributor.advisorSanogo, Kassoum Mamourou
dc.contributor.authorDjiguiba, Youssouf Singadou Ousmane
dc.date.accessioned2019-03-19T00:17:08Z
dc.date.available2019-03-19T00:17:08Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.other14M195
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/609
dc.description.abstractNotre étude avait pour but d'évaluer la prévalence de l'hypotension orthostatique. Au terme de cette étude prospective, il apparaît 158 patients présentant l'HO précoce (immédiatement après le lever) et 188 patients présentant l'HO tardive (5 minutes après le lever) sur 1002 patients suivis dans le service cardiologie du CHU Gabriel Touré soit une prévalence de 15,8 p.100 et 18,8 p.100 respectivement pour l'HO précoce et l'HO tardive Le sexe féminin était le plus représenté avec 59,25 p.100 des cas. La tranche d'âge 45-69 ans était la plus représentée avec 39,60 p.100 et la plupart des patients résidaient à Bamako (71,97 p.100). L'HTA a été retrouvée chez 69,94 p.100 des patients tandis que les consommateurs de tabac étaient de 19,65 p.100. L'obésité a été retrouvée chez 15,61 p.100 des patients tandis que 26,88 p.100 étaient en surpoids. Les patients présentant un ou des signes fonctionnels avaient une fréquence de 90,75 p.100 et les signes les plus retrouvés étaient la dyspnée cardiaque (31,84 p.100), la céphalée en casque (12,10 p.100), la palpitation (9,87 p.100), le vertige (6,37 p.100). L' HO précoce était plus fréquente chez les sujets de sexe masculin et l'HO tardive chez ceux de sexe féminin avec respectivement 41,14 p.100 et 59,57 p.100 contre 40,43 p.100 pour le sexe masculin à l'HO tardive et 58,86 p.100 pour le sexe féminin à l'HO précoce. Dans la tranche d'âge de plus 59 ans, l'HO tardive était plus fréquente tandis que l'HO précoce était plus fréquente dans la tranche d'âge avant 59 ans. L'HO précoce et tardive étaient plus fréquentes chez les patients résidant à Bamako avec respectivement 70,89 p.100 et 72,87 p.100 avec pinf. à 0,05 L'HTA, le diabète, la sédentarité et la consommation de tabac étaient plus fréquents à l'HO tardive tandis que la dyslipidémie et la consommation d'alcool prédominaient à l'HO précoce. Le surpoids était plus fréquent à l'HO précoce tandis que l'obésité était plus retrouvée à l'HO tardive avec respectivement 29,11 p.100 et 15,96 p.100. La cardiomégalie était plus retrouvée à l'HO tardive avec 53,6 p.100 contre 52,4 p.100 à l'HO précoce. L'échographie doppler cardiaque anormale était plus fréquente à l'HO tardive avec 46 p.100 contre 34,1 p.100 à l'HO précoce. L'altération de la fraction d'éjection systolique du ventricule gauche (FESVG) était plus retrouvée à l'HO tardive avec 26 p.100 contre 19,5 p.100 à l'HO précoce. La bradycardie et la tachycardie étaient plus fréquentes à l'HO tardive avec respectivement 6,7 p.100 et 14,9 p.100. Le PR court avait une fréquence de 3,3 p.100 à l'HO précoce contre 1,3 p.100
dc.subjectHypotension orthostatique
dc.titleL'hypotension orthostatique au service de cardiologie du centre hospitalier universitaire Gabriel Touré.


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record