Show simple item record

dc.contributor.authorKané, Moussa
dc.date.accessioned2020-12-10T10:12:59Z
dc.date.available2020-12-10T10:12:59Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.other20M357
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/4138
dc.descriptionThese d'exercice : Médecine : Bamako : 2020
dc.description.abstractAu Mali ou de nombreux travaux retrouvent encore une incidence élévée complications post opératoires précoces en milieu chirurgicale, plusieurs zones d’ombre persistent aussi bien sur la morbidité post opératoire dans les hopitaux de référence que sur la nature des complications enrégistré dans ces références. Objectif général : Etudier les complications post opératoires précoces dans le service de chirurgie générale du CHU BSS de Kati. Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude prospective, transversale et descriptive allant du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019 (2ans). Les patients âgés d’ au moins 15 ans opérés et hospitalisés dans le service de chirurgie générale et ayant presenté des complications les 30 jours post opératoire ont été inclus. Les patients étaient examinés quotidiennement au cours de la visite à la recherche d’éventuelles complications. Résultats : nous avons colligés 350 patients parmi lesquels 74 patients ont eu 77complications(21,1%) au total dont 15 décès (4,3%). L’âge moye était de 43,9 ans et le sex-ratio de 1,47 en faveur des hommes. Les complications étaient dominés par : les ISO (31,1%), fistule digestive/septicémie (21,7%), pneumopathie (06,8%), thrombophlébites (06,8%) et les décès (20,3%). Ces complications étaient favorisée par : l’urgence, les classes III et IV d’Altémeier(56,4%), le score ASA 3 et 4 (18,9%) ;le score de NNISS 2 et 3 (58,1%), la durée pré opératoire superieure à 72 heures, la dureé d’intervention >à 2 heures, et la résistance des germes aux antibiotiques usuels. Le germe le plus rétrouvé a été l’Escherichia coli (46,7%) sensible aux imipenèmes (100%), et à la gentamycine (70%).Le traitement des complications était médical (100%) et chirurgical (36,5%). Conclusion : les complications post opératoires sont fréquentes (21,1%) dans le CHU BSS de Kati et dominées par les infections du site opératoire associées au péritonites post opératoires (31,1%fr_FR
dc.language.isofrfr_FR
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectComplications post opératoiresfr_FR
dc.subjectInfectionfr_FR
dc.subjectPéritonitefr_FR
dc.subjectKatifr_FR
dc.subjectChirurgie viscérale pédiatriquefr_FR
dc.subjectAnesthésie- réanimationfr_FR
dc.subjectMédecine d'urgencefr_FR
dc.titleComplications post opératoires précoces : aspects étiologiques, epidémio-cliniques et thérapeutiquesfr_FR
dc.typeThesisfr_FR


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record