Show simple item record

dc.contributor.authorYattara, Maïmouna
dc.date.accessioned2020-09-21T12:02:29Z
dc.date.available2020-09-21T12:02:29Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.other20M145
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/3979
dc.descriptionThese d'exercice : Médecine : Bamako : 2020
dc.description.abstractLa malnutrition aiguë sévère est la forme la plus visible et la plus extrême de la dénutrition. Elle touche près de 20 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans dans le monde. La plupart d’entre eux vivent dans les régions africaines et de l’Asie du Sud-Est. La malnutrition est impliquée dans un tiers des cas des décès chez les enfants âgés de moins de 5 ans dans le monde et dont le nombre atteint presque huit millions chaque année. Nous avons mené une étude rétrospective, transversale et descriptive basée sur la revue documentaire des fiches de suivi thérapeutique et des dossiers d’hospitalisations des enfants malnutris aigus sévères âgés de 06 à 59 mois de janvier 2018 au 30 juin 2019. Un questionnaire pré établi, un guide d’entretien des personnels et l’inventaire de matériel, des médicaments et consommables utilisés pour la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère ont permis de recueillir des données nécessaires, qui ont été saisies et analysées à l’aide du logiciel Epi info version 7.2.2.6. Nous avons calculé des proportions pour les variables qualitatives et des moyennes pour les variables quantitatives. Les résultats ont montrés que l’âge moyen des enfants enquêtés était de 18,47 ± 10,91 mois avec une prédominance masculine (sexe ratio=1,33). Cette étude a permis de situer la prévalence de la malnutrition aiguë sévère à la pédiatrie du CHU Gabriel TOURE soit 3,14% des hospitalisations. La tranche d’âge de 06 à 23 mois était la plus touchée soit 73,20%. Les principaux critères d’admission recommandés par le protocole PCIMA ont été respectés. L’indice P/T <-3 Z- score prime (87,57%). Les examens para cliniques n’ont pas été systématique chez tous les enfants malnutris enquêtés. La durée de séjour de moins de 4 semaines était la plus représentée dans 98,07%. Parmi ces enfants 71,82% ont été traités avec succès, 15,75% sont décédés et 10,22% ont abandonnés le traitement nutritionnel. Plus de la moitié du personnel soignant des enfants malnutris sévères avait plus d’un an d’expérience dans la nutrition (66,67%). La majorité avait reçu une formation sur le protocole PCIMA actualisé (83,33%). Durant la période de l’étude, il y avait une pénurie d’intrants nutritionnels, de médicaments et divers d’une durée allant de 02 à 18 mois.fr_FR
dc.language.isofrfr_FR
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectSanté publiquefr_FR
dc.subjectNutritionfr_FR
dc.subjectMaladies Non Transmissiblefr_FR
dc.subjectDivisionfr_FR
dc.subjectEvaluationfr_FR
dc.subjectmalnutrition aigue sévèrefr_FR
dc.titleEvaluation de la prise en charge des enfants malnutris aiguë sévères de 06 à 59 mois hospitalisés au service de pédiatrie du CHU Gabriel TOUREfr_FR
dc.typeThesisfr_FR


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record