Show simple item record

dc.contributor.authorDiarra, Abdoulaye
dc.date.accessioned2019-12-12T13:39:47Z
dc.date.available2019-12-12T13:39:47Z
dc.date.issued2018
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/3599
dc.description.abstractIl s’agit d’une étude descriptive portant sur 415 patients victimes de traumatisme crânien post AVP, étalée sur 8 mois (de Janvier à Aout 2017). Il a été noté une prédominance masculine avec un sexe ratio de 6,03 en faveur des hommes. Les célibataires sont les plus touchés à 52,5%. La majorité des victimes avait un âge compris entre 15 et 29 ans essentiellement constituée d’élèves et étudiants. Le moto dérapage a été le mécanisme le plus fréquent. L’excès de vitesse a été le facteur le plus incriminé. La plupart de nos victimes résidait dans le district de Bamako. Il s’agissait le plus souvent d’un traumatisme crânien léger avec un score de Glasgow supérieur ou égal à 13. La durée moyenne d’hospitalisation a été de moins de 7 jours. 24,6% des cas présentaient des séquelles à la sortie. Le cout moyen de l’imagerie a été de 115 216,87 FCFA. Le coût moyen des prestations médicales a été de 387 695 FCFA et celui des couts indirects s’élevait à 108 342,17 FCFA. Conclusion : le traumatisme cranio-encéphalique est un exemple d’un ensemble grandissant de problème de sante rencontrée actuellement dans notre pays et la prise en charge des accidentés de la voie publique pose d’énorme problème par la survie des malades en état végétatif, en stade terminal ou chez qui les séquelles sont importantes, nécessité d’adaptation pour les établissements de soins, d’assurance. absence de sécurité sociale globale.fr_FR
dc.language.isofrfr_FR
dc.publisherUSTTBfr_FR
dc.titleCoût de la prise en charge des traumatismes cranio-encéphaliques dans le service de neurochirurgie du CHU Gabriel Touréfr_FR
dc.typeThesisfr_FR


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record