Show simple item record

dc.contributor.advisorSidibé, Assa Traoré
dc.contributor.advisorMariko, Modibo
dc.contributor.authorNguele, Bernadette Oliva
dc.date.accessioned2019-08-20T16:34:12Z
dc.date.available2019-08-20T16:34:12Z
dc.date.issued2019
dc.identifier.other19M47
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/2131
dc.descriptionThèse d'exercice : médecine. Médecine générale : Université des Sciences des Techniques et des Technologies de Bamako, Faculté de Médecine et d'Odontostomatologie : 2019
dc.description.abstractL'artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est un rétrécissement du calibre des artères à destination des membres inférieurs, qui entraîne une perte de charge hémodynamique, avec ou sans traduction clinique. Notre étude avait pour but le dépistage l'AOMI par la mesure de l'index des pressions systoliques (IPS) c'est une étude prospective qui s'est déroulée de Janvier 2018 à juillet 2018. Nous avons réalisé un IPS chez 170 sujets diabétiques type ; Les 56 qui avaient une anomalie de l'IPS ont fait l'objet de notre étude. L'évaluation de l'IPS était fait par le calcul de la sensibilité la spécificité les valeurs prédictives et les rapports de vraisemblances. Notre étude, était constituée en majorité de femmes (71,42 p.100 ) avec un sex ratio de 0,40. l'âge moyen était de 45,50 plus ou moins 11,87 ans. Nous avons retrouvé une moyenne de 4,5 plus ou moins 2,7 facteurs de risque cardiovasculaire par sujet. La sédentarité était le facteur de risque le plus retrouvé dans notre population 91,07 p.100 (n égal 51), suivi de la dyslipidémie 87,50 p.100 (n égal 49), l'HTA 76,78 p.100 (n égal 43), l'obésité/surpoids 60,70 p.100 ; l'obésité androide 53,57 p.100 (n égal 30) âge avance 48,21 p.100 (n égal 27) ; et le tabagisme 26,78 p.100 (n égal 15). Après estimation du risque cardiovasculaire des sujets, nous avons retrouvé que 69,64 p.100 (n égal 39) de notre population avaient un risque cardiovasculaire élevé, 19,64 p.100 (n égal 11) un risque moyen et 12,49 p.100 (n égal 7) un risque faible. Une AOMI (IPS inférieur à 0,90) a été retrouvée chez 67,85 p.100 (n égal 38) des sujets, tandis que 32,14 p.100 (n égal 18) avaient un IPS supérieur à 1,30. l'échographie doppler artérielle des membres inferieur a permis de diagnostiquer 5,35 p.100 (n égal 3) d'AOMI chez les 18 patients avec IPS supérieur à1,30. Nous avons recherché une association entre l'AOMI et, les facteurs de risque cardiovasculaire et nous avons trouvé que l'âge influençait de manière significative la survenue de l'AOMI (p égal 0,035). La prévalence de l'AOMI augmente avec le risque cardiovasculaire (p égal 0,002). Au terme de notre étude, nous avons fait les conclusions suivantes : la sédentarité est le facteur cardiovasculaire le plus retrouvé dans notre population ; nos sujets ont majoritairement un risque cardiovasculaire élevé ; l'AOMI est fréquente dans notre population avec une prévalence de 73,21 p.100, IPS est un bon outil permettant le dépistage de l'AOMI chez le diabétique avec une Se égal 0,92 e une Spé égal 0,83fr_FR
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectArtériopathie oblitérante des membres inférieurs
dc.titleDépistage de l'Artériopathies Oblitérante des membres inférieurs chez les diabétiques type 2 : Intérêt de l'Index de Pression Systolique
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record