Show simple item record

dc.contributor.advisorKaya, Assétou Soukho
dc.contributor.advisorSy, Djibril
dc.contributor.authorDagbozounkou, Mahugnon Fulbert
dc.date.accessioned2019-08-20T16:34:02Z
dc.date.available2019-08-20T16:34:02Z
dc.date.issued2019
dc.identifier.other19M14
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/2089
dc.descriptionThèse d'exercice : médecine. Médecine générale : Université des Sciences des Techniques et des Technologies de Bamako, Faculté de Médecine et d'Odontostomatologie : 2019
dc.description.abstractLa maladie thromboembolique constitue une thématique majeure de santé publique par sa fréquence et sa gravité croissante. L'incidence pourrait être diminuée par une prévention en milieu médical. Objectif : Déterminer la fréquence de survenue des maladies thromboemboliques dans le service de Médecine Interne, évaluer les facteurs de risque, décrire les étiologies de la MTEV, décrire les traitements utilisés enfin d'évaluer le pronostic. Méthodologie : Il s'agissait d'une étude rétrospective et prospective et descriptive de janvier 2016 à décembre 2016 et de juillet 2018 à septembre 2018 et a concerné tous les malades hospitalisés durant les périodes d'étude. Résultats : La fréquence de risque de MTVE était de 86 p.100 patients hospitalisés dont 56 p.100 de sexe féminin. La tranche d'âge entre 61-74 ans représentait 24,9 p.100 et la profession ménagère était représentée avec 36,8 p.100 . 70 p.100 de nos patients vivaient en milieu urbain et 30 p.100 en milieu rural. Pour les patients hospitalisés 86,2 p.100 avaient un facteur de risque dont 56,4 p.100 de femme. 52,9 p.100 de nos patients ont une infection aigue, l'alitement prolongé a été retrouvé chez 48,8 p.100, le diabète était incriminé dans 28,4 p.100 et l'AVC 13,4 p.100 . Le niveau de risque modéré représentait 38,7 p.100, élevé 14,9 p.100 et très élevé 13,8 p.100 . La durée moyenne d'hospitalisation est de 19 jours avec un minimum de 4 jours et un maximum de 98 jours. Parmi les patients ayant un facteur de risque 53,8 p.100 ont reçu un traitement antithromboembolique prophylactique ; nous avons enregistré 3,1 p.100 de décès était probablement due au MTEV.fr_FR
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectEmbolie et thrombosePatients hospitalisésService de médecine interneHopital National du Point G
dc.titleEvaluation de la prévention thromboembolique chez les patients hospitalisés dans le service de médecine interne du Point G
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record