Show simple item record

dc.contributor.advisorMinta, Daouda Kassoum
dc.contributor.advisorTraoré, Abdoulaye Mamadou
dc.contributor.authorAvikpo, Vignon Mahoussi Olivia
dc.date.accessioned2019-08-20T16:33:55Z
dc.date.available2019-08-20T16:33:55Z
dc.date.issued2019
dc.identifier.other19M02
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/2059
dc.descriptionThèse d'exercice : médecine. Médecine générale : Université des Sciences des Techniques et des Technologies de Bamako, Faculté de Médecine et d'Odontostomatologie : 2019
dc.description.abstractLe principal but de notre étude était d'étudier l'association du VIH et du diabète dans les services de Médecine Interne et des Maladies infectieuses du CHU du Point G. Il s'agissait d'une étude épidémiologique, rétrospective descriptive allant de janvier 2010 à décembre 2017. Durant notre période d'étude, au total 6242 patients ont été hospitalisés dont 1620 PVVIH soient une prévalence de 26 p.100 . Parmi les 1620 PVVIH, 33 cas de diabète ont été colligés soient une prévalence de 2,04 p.100 . Les patients âgés de plus de 50 ans étaient plus concernés par l'association VIH-diabète avec une fréquence de 51,5 p.100 ; l'âge moyen des patients était de 48,09 plus ou moins 9,24 ans avec des extrêmes de 24ans et 63ans. Le sex-ratio était de 1,36 en faveur des hommes. A l'admission, les signes principaux étaient ; l'altération de l'état général (AEG), la fièvre, l'altération de la conscience, l'amaigrissement prédominaient avec des taux respectifs de 21,2 p.100 ; 18,2 p.100 ; 12,1 p.100 ; 6,1 p.100 . Le taux moyen de CD4 était de 208 cell/mml et le taux moyen CV était 92731 copies/ml. Tous les patients VIH étaient sous ARV ; les patients étaient traités par antidiabétiques oraux (60,7 p.100 ) et insuline (42,42 p.100 ). Les complications prédominantes aigues ont été la céto-acidose (36,4 p.100 ) et l'hyperosmolarité (15,2 p.100 ) ; des cas les complications chroniques prédominantes ont été les macro angiopathies, nous avons noté une hypertension artérielle (HTA) (39,4 p.100 ), une artérite (9,1 p.100 ), une altération oblitérante des membres inférieurs (15,2 p.100 ) et une coronaropathie (18,2 p.100 ). Les micro angiopathies étaient la néphropathie diabétique (24,2 p.100 ), la rétinopathie (9,1 p.100 ), et la neuropathie périphérique (27,7 p.100 ). A côté des complications chroniques, les patients avaient aussi développé des ulcérations du pied et testicules (18,2 p.100 ) et des gangrènes du pied (9,1 p.100 ). Le devenir était marqué par le décès de 9 patients (27,3 p.100 ).fr_FR
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectDiabèteInfections à VIHComorbidité
dc.titleComorbidité diabète et VIH : Aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques dans les services de médecine interne et des maladies infectieuses du CHU du Point G
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record