Show simple item record

dc.contributor.advisorDembélé, Jean Paul
dc.contributor.advisorDao, Sounkalo
dc.contributor.authorKoné, Mahamadou Zanga
dc.date.accessioned2019-04-12T09:45:13Z
dc.date.available2019-04-12T09:45:13Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.other13M91
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1818
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2013
dc.description.abstractIl s'agissait d'une étude transversale et descriptive qui s'est déroulée sur un an au service des maladies infectieuses et tropicales du CHU du Point G. Notre but était d'identifier les principales infections opportunistes chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Notre travail s'est intéressé à tous les malades de plus de 18 ans, dépistés VIH positif ayant des infections opportunistes et naifs de tout traitement antirétroviral vus en consultations ou hospitalisés au service des maladies infectieuses et tropical du CHU du point G. Ces sujets à 52,4 p.100 de sexe masculin avaient une tranche d'âge majoritairement compris entre 51-61 ans (51,2 p.100 ), en majorité des fonctionnaires soit 30,49 p.100 . Plus des deux tiers des infections opportunistes sont apparues à un taux de CD4 inférieur ou égal 200 cellules/mm3 ; exceptionnellement dans un cas, la candidose oesophagienne avait un taux de CD4 supérieur à 500 cellules/mm3 L'apparition des infections opportunistes, chez ces patients serait due à une prise en charge tardive des malades infectés par le VIH. 62
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectinfections opportunistes
dc.subjectlymphocytes TCD4+
dc.subjectPVVIH naives du
dc.titleSurvenue des affections opportunistes en fonction des lymphocytes TCD4+ chez les PVVIH naives du traitement antirétroviral au service des maladies infectieuses du CHU du Point G.
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record