Show simple item record

dc.contributor.advisorGuindo, Mariam Traoré
dc.contributor.advisorSangho, Hamadoun
dc.contributor.authorCoulibaly, Karamoko
dc.date.accessioned2019-04-12T09:45:04Z
dc.date.available2019-04-12T09:45:04Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.other13M80
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1810
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2013
dc.description.abstractL'objectif de notre étude était d'étudier l'accès des femmes à des services de santé de qualité dans la région de Sikasso (Mali). Nous avons effectué une étude transversale descriptive du 17 Octobre au 05 Novembre 2011. L'enquête a eu lieu dans 4 airs de santé dans la région de Sikasso, celle de Fourou, Zégoua (district de Kadiolo) et de Kolondieba (Gourouko, Diaka) Les résultats de l'étude ont montré que : la tranche d'âge 20-35 ans représentait 72,5 p.100 des femmes ; 97,7 p.100 des femmes étaient mariées. Les femmes fréquentaient le CSCom lors de leur maladie les trois dernier mois qui ont précédé l'enquête dans 54,6 p.100 . La majorité des femmes ont fait au moins une CPN au cours de leur grossesse soit 89,5 p.100 . Celles qui avaient accouché dans le CSCom occupaient 71,2 p.100 et 52,54 p.100 des femmes enquêtées dans la communauté utilisaient déjà une méthode de PF parmi lesquelles 46,7 p.100 avaient préféré les formes injectables. Les femmes ont été satisfaites de l'accueil dans 72,2 p.100 et 98,4 p.100 ont affirmé la disponibilité du personnel sanitaire aux heures de service. Les femmes ayant trouvé que le centre de santé était éloigné de leur domicile représentaient 30,7 p.100 .Le manque d'argent a été cité par 86,6 p.100 des femmes comme barrières à l'utilisation des services de CPN. Certaines femmes ont affirmé que le dénouement de la grossesse est du ressort de Dieu et aucun être ne saurait le contrôler et d'autres ont affirmé que même si la femme à de l'argent, elle peut ni se faire consulter ni suivre la planification familiale sans l'autorisation du mari qui est maître de décision. Les services de CPN étaient beaucoup plus utilisés mais la fréquentation diminuait au fur et à mesure que la grossesse avance.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectaccès
dc.titleL'accès des femmes aux services de santé de la reproduction dans la région de Sikasso
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record