Show simple item record

dc.contributor.advisorKanté, Lassana
dc.contributor.advisorMaiga, Amadou
dc.contributor.advisorDiallo, Gangaly
dc.contributor.authorOuattara, Tidiane
dc.date.accessioned2019-04-12T09:43:16Z
dc.date.available2019-04-12T09:43:16Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.other13M288
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1705
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2013
dc.description.abstractIl s'agit d'une étude rétro et prospective transversale allant du 01 janvier 2006 au 31 décembre 2011, soit 6 ans dans le service de chirurgie générale de l'hôpital de Sikasso. L'objectif général était d'étudier les éventrations post opératoires. Cette étude intéressait tous les malades ayant subi une intervention chirurgicale pour EPO, elle a permis la collecte de 55 malades opérés et hospitalisés. L'âge moyen de nos patients a été de 32,2 plus ou moins 16,16 ans avec un sex- ratio de ½ en faveur des hommes. Il ressort de cette étude que les interventions en urgence 56,36 p.100, la suppuration pariétale 29,1 p.100, les laparotomies médianes 76,36 p.100, les interventions multiples 25,45 p.100, l'obésité 3,6 p.100 sont fréquemment associées à une EPO. Son diagnostic est surtout clinique ; cependant l'échographie et la TDM abdominale peuvent apprécier le contenu du sac et la dimension entre les muscles. La fréquence de l'EPO après laparotomie à été de 1,29 p.100 et une mortalité nulle.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectComplications Postopératoires
dc.subjectEventration
dc.titleEventration post opératoire dans le service de chirurgie générale de l'hôpital de Sikasso
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record