Show simple item record

dc.contributor.advisorKoita, Adama Konoba
dc.contributor.advisorSanogo, Zimogo Zié
dc.contributor.authorDiarra, Mahamadou Niara
dc.date.accessioned2019-04-12T09:40:42Z
dc.date.available2019-04-12T09:40:42Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.other12M92
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1528
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2012
dc.description.abstractIntroduction : Le rétablissement de la continuité colique est la fermeture d'une stomie colique digestive. Le but de cette étude était d'évaluer l'intérêt de la procédure laparoscopique, minilaparotomie péristomiale et laparotomie médiane dans le rétablissement de la continuité digestive dans le service de chirurgie " A " du CHU Point G. Patients et méthodes : Il s'agissait d'une étude rétrospective et prospective dans le service de chirurgie " A " du CHU Point G sur une période allant du 1[er] Janvier 2000 au 31 Juillet 2011. Ont été inclus dans l'étude tous les malades porteurs d'une colostomie digestive temporaire repris pour le rétablissement de la continuité par voie laparoscopique, minilaparotomie péristomiale et laparotomie médiane. Résultats : Un total de 60 malades porteurs d'une colostomie digestive temporaire ont été recensés. Les volvulus du sigmoide étaient les indications majeures des colostomies (63,3 p.100 ). Le délai moyen entre la stomie et le rétablissement de la continuité était 73,72 jours. L'abord par la voie laparotomie médiane a été majoritaire soit 41,67 p.100, la voie minilaparotomie péristomiale 33,33 p.100 et la voie laparoscopique 25 p.100 . La voie laparoscopique a été convertie en laparotomie médiane dans 13,33 p.100 des cas. Dans 13,33 p.100 des cas, il a été nécessaire d'agrandir l'orifice de stomie. La durée opératoire était comprise de 120 à 150 mn dans 68 p.100 des cas pour la voie laparotomie médiane, significativement supérieur à celles de la voie laparoscopique et minilaparotomie péristomiale. La morbidité précoce était de 40 p.100 des cas pour la voie laparotomie médiane, 20 p.100 pour la voie minilaparotomie péristomiale, et 19,9 p.100 pour la voie laparoscopique. La morbidité tardive était de 32 p.100 des cas pour la voie laparotomie médiane, 10 p.100 et 6,66 p.100 pour la minilaparotomie péristomiale et laparoscopique. La mortalité a été nulle sur l'ensemble des patients, toutes techniques confondues. Conclusion : Le rétablissement de la continuité colique digestive par voie laparoscopique et par minilaparotomie semble lié à une moindre morbidité (occlusions, infections postopératoires et éventrations), et à une durée de séjour hospitalier courte. Elles sont donc à privilégier.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectstomies
dc.titleRétablissement de la continuité colique : procédures techniques en chirurgie "A" du CHU du Point G
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record