Show simple item record

dc.contributor.advisorTraoré, Bréhima
dc.contributor.advisorDiallo, Gangaly
dc.contributor.authorDao, Moussa Dit Ladji
dc.date.accessioned2019-04-12T09:40:12Z
dc.date.available2019-04-12T09:40:12Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.other12M36
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1481
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2012
dc.description.abstractLa hernie inguinale étranglée est une urgence chirurgicale fréquente au Mali. Objectifs : oo Déterminer la fréquence des hernies inguinales étranglées, oo Décrire les aspects cliniques des hernies inguinales étranglées, oo Déterminer la morbidité et la mortalité liées aux hernies inguinales étranglées, -Evaluer le coût du traitement Méthode : Le présent travail est une étude prospective, descriptive portant sur 71 sujets porteurs de hernies inguinales étranglées reçus et opérés à l'Hôpital Sominé Dolo de Mopti de janvier 2009 à décembre 2010. Résultats : Au cours de ce travail, nous avons recensé 71 cas de hernies inguinales étranglées sur 760 urgences chirurgicales ; 1874 malades hospitalisés sur 2360 consultations. Ce qui représente (9,3 p.100 ) des urgences chirurgicales, (3,9 p.100 ) des hospitalisations et (3 p.100 )des consultations. ;(94,4 p.100 ) des sujets étaient de sexe masculin avec n égal 67. L'âge moyen des malades était de 37,2 ans ; le sex-ratio à 16,75 ; la douleur inguinale plus tuméfaction chez 70 malades (98,8 p.100 ); le coté droit était le coté prédominant dans 60 cas soit (84,5 p.100 ). 50 malades (80 p.100 ) ignoraient les risques d'étranglement d'une hernie ; 21,2 p.100 ont subi des résections soit 15 patients et près de la moitié de ces résections était de l'épiploon soit 7 cas. La technique opératoire la plus utilisée a été celle de Souldice dans 32 cas soit (45 p.100 ). Les suites opératoires immédiates ont été simples pour 46 patients : 64,9 p.100 ), les suites opératoires tardives ont été simples chez 60 patients soit (84,5 p.100 ), les complications à long terme étaient beaucoup plus marquées par les cicatrices chéloides 8,5 p.100 n égal 6. Décès postopératoire : Deux patients, soit 2, 8 p.100 des opérés sont décédés ; la morbidité : 23 patients soit 32,3 p.100 des opérés, 68 patients ont été revus à un mois après la sortie de l'hôpital soit 95,7 p.100 des opérés ; 35 patient ont été revus à six mois après la sortie de l'hôpital soit 49,2 p.100 des opérés. Le coût moyen du traitement s'élevait à 51805,4F CFA. La durée moyenne d'hospitalisation était de 6,9 jours. Conclusion L'étranglement herniaire est une urgence médicochirurgicale fréquente dont le diagnostic reste clinique. Le taux de mortalité et de morbidité reste encore élevé à cause du retard diagnostic.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectHernies
dc.titleHernies inguinales étranglées à l'Hôpital Sominé DOLO de Mopti
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record