Show simple item record

dc.contributor.advisorCoulibaly, Mamadou B
dc.contributor.advisorTraoré, Sékou Fantamady
dc.contributor.authorTraoré, Yaya Toumani
dc.date.accessioned2019-04-12T09:39:52Z
dc.date.available2019-04-12T09:39:52Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.other12M305
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1447
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2012
dc.description.abstractAu Mali la lutte anti vectorielle à grande échelle contre le paludisme est essentiellement basée sur la pulvérisation intra domiciliaire (PID) et l'utilisation des moustiquaires imprégnées d'insecticide (MII). Ces méthodes visent essentiellement les moustiques qui piquent et se reposent à l'intérieur des chambres. Le Mali est un pays tropical où la majorité des populations reste dehors pendant une grande partie de la nuit et s'expose donc aux moustiques qui piquent à l'extérieur. Il paraît très important d'initier des réflexions et actions sur l'intégration de nouvelles méthode de lutte anti vectorielle dans les stratégies de lutte contre le paludisme en complément aux interventions existantes comme les répulsifs anti moustiques. A cet effet la présente étude, menée dans les six(6) communes du district de Bamako, a porté sur l'inventaire des répulsifs anti moustiques. Elle s'inscrit dans le cadre des actions pour l'intégration de l'utilisation des répulsifs dans la lutte anti vectorielle contre le paludisme au Mali. Au total il y avait 240 structures dont 120 pharmacies et 120 boutiques. On a rencontré des répulsifs dans 77 p.100 des 240 structures prospectées. Des répulsifs étaient présents dans 87 p.100 des pharmacies et 70 p.100 des boutiques. Les répulsifs rencontrés ont été : le Deet, la transfluthrine, le géraniol, le methyl propanediol, l'IR3535, le polyglyceryl, Azadiracta indica et l'icardine. Le Deet a été le répulsif le plus fréquent (53 p.100 ) suivi de IR3535 (33 p.100 ). La Transfluthrine a été retrouvée seulement dans les boutiques (100 p.100 ) tandis que le Deet a été retrouvé dans les pharmacies avec 72,8 p.100 et dans les boutiques avec 27,2 p.100 . Le Deet, la transfluthrine et l'IR3535 ont été retrouvés dans toutes les six communes. Les répulsifs rencontrés avaient des teneurs et formulations différentes, et les prix unitaires variaient selon les répulsifs et selon les formulations même pour le même répulsif. La Transfluthrine et Azadiracta indica sont les molécules ayant les deux propriétés répulsives et insecticides.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectInventaire
dc.subjectRépulsifs anti moustiques
dc.subjectlutte antivectorielle
dc.subjectPaludisme
dc.titleInventaire des répulsifs anti moustiques dans le district de Bamako, MALI
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record