Show simple item record

dc.contributor.advisorDiop, Samba
dc.contributor.authorKemdjinouba Alamta, Francis
dc.date.accessioned2019-04-12T09:39:19Z
dc.date.available2019-04-12T09:39:19Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.other12M244
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1389
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2012
dc.description.abstractIl s'agissait d'une étude réalisée à l'IPR/IFRA sur un total de 385 étudiants parmi les quels ; 71,7 p.100 d'hommes et 28,3 p.100 de femmes. Dans cette étude, la tranche de 20-22 était majoritaire avec un taux de 40,8 p.100 . Elle nous a permis d'analyser le niveau de connaissances, d'attitudes et comportements de ces étudiants en matière de VIH et de sida. Les étudiants, dans l'ensemble, avaient une bonne notion sur le sida malgré leurs diverses sources d'informations car il n'existe pas au sein de leur institut une structure fixe pour une éducation sur la santé de reproduction. C'est ainsi que 87,3 p.100 avaient pu bien définir le sida. En ce qui concerne les moyens de préventions, 65,2 p.100 des étudiants avaient souligné, l'abstinence, la fidélité et le préservatif. En ce qui concerne leurs attitudes face au VIH, la plus part de ces étudiants n'avait jamais été en contact avec une PVVIH soit un pourcentage de 72,7 p.100 . En rapport avec leurs comportements, plus de la moitié soit 69,1 p.100 des étudiants avaient déjà eu à faire une ou plusieurs fois des rapports sexuels. Environ 9,0 p.100 avaient eu leur premier rapport sexuel à l'âge de 14 ans. En ce qui concerne les partenaires sexuels, 71,4 p.100 avaient des partenaires réguliers, 9,0 p.100, des partenaires occasionnels et 1,1 p.100 des prostitués. Et seulement 48,9 p.100 utilisaient régulièrement le préservatif. Environ 50,1 p.100 des étudiants avaient déjà fait leur dépistage et 49,9 p.100 connaissaient leur statut sérologique. Les étudiants sollicitaient organiser leur lutte contre le sida en : Créant un centre de dépistage au sein de l'institut soit 81,6 p.100 des étudiants, Recevant une aide de la par de l'institut et du gouvernement de le sensibilisation. En somme les étudiants de l'IPR/IFRA avaient une bonne connaissance du sida mais adoptaient un comportement à risque d'où l'intérêt d'une bonne sensibilisation.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectConnaissances, attitudes et pratiques
dc.subjectComportement
dc.subjectInfections à VIH
dc.subjectsida
dc.subjecttudiants
dc.subjectInstitut Polytechnique Rural
dc.subjectKatibougou
dc.titleConnaissances, attitudes et pratiques comportementales des étudiants de l'IPR/IFRA en matière de VIH et de SIDA
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record