Show simple item record

dc.contributor.advisorTogo, Boubacar
dc.contributor.advisorTraoré, Fousseyni
dc.contributor.authorSangaré, Nankomba
dc.date.accessioned2019-04-12T09:38:54Z
dc.date.available2019-04-12T09:38:54Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.other12M184
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1337
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2012
dc.description.abstractNotre étude a intéressé 15 patients âgés de 24 mois à 10 ans atteints de néphroblastome métastatiques. Nous avons observé une prédominance féminine (60 p.100 ; sex ratio = 1,5) avec un âge moyen de 4,8 ans. Le rein droit est le plus souvent atteint 60 p.100 contre 40 p.100 pour le rein gauche. La masse abdominale a été le maître symptôme dans 60 p.100 des cas ; 33,3 p.100 de nos enfants avaient une altération de l'état général. La vincristine l'Actinomycine - D et l'adriamycine ont été les antimitotiques les plus utilisés. Nous avons obtenu 13,4 p.100 de rémission complète ; 73,2 p.100 de mortalité et 45,4 p.100 de rechute. La survire globale de nos patients est de 13,4 p.100. Le néphroblastome est une tumeur de bon pronostic nécessitant une collaboration multidisciplinaire.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectNephroplastome metastatique
dc.subjectGabriel Touré
dc.titleLe néphroblastome métastatique à L'Unité d'Oncologie Pédiatrique du CHU Gabriel Touré : aspect clinique, thérapeutique, radiologique et évolutif
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record